Retour

Zinc : la solution pour une santé de fer ?

Imprimer cet article

" alt="photo hero">

Le vieillissement s’accompagne d’un déséquilibre du système immunitaire chez les personnes âgées. Ce dernier favorise l’inflammation, les infections et contribue globalement à la dégradation de l’état de santé. Plusieurs carences peuvent contribuer de manière plus ou moins importante à cette baisse de l’immunité. Néanmoins, celle en zinc semble être particulièrement cruciale.

 

Le vieillissement est associé à une diminution de la biodisponibilité des ions zinc, un phénomène qui affecte particulièrement la prolifération, la différenciation et la survie des cellules. La carence en zinc, chez les personnes âgées, est importante. Elle contribue à une sensibilité accrue aux infections, à une diminution de l’immunité contre les cancers et à une réponse atténuée à la vaccination. On parle d’immunosénescence.

 

Plus précisément, des niveaux adéquats de zinc sont nécessaires pour maintenir la production de nos cellules immunitaires : lymphocytes T, lymphocytes B, neutrophiles, etc… Ainsi ces gardiens de l’immunité ont tendance à diminuer avec l’âge. Par ailleurs, leur rôle dans la régulation de l’inflammation et de l’élimination des microbes est aussi altérée par un déficit en zinc.

 

Les études montrent qu’une supplémentation modérée en zinc peut atténuer l’immunosénescence, l’inflammation et contribuer à la longévité en rééquilibrant le système immunitaire âgé. Les thérapies basées sur une nutrition riche en zinc présentent peu d’effets secondaires et ont une efficacité solide. A partir de la cinquantaine, pensez donc à contrôler votre taux de zinc et au besoin, à demander conseils à votre médecin.

 

 

Baarz, B. R. & Rink, L. Rebalancing the unbalanced aged immune system – A special focus on zinc. Ageing Res. Rev. 74, 101541 (2022).