Retour

Qu’est-ce que la médecine et la biologie 5P ?

Imprimer cet article

" alt="photo hero">

Points clefs :

  • La médecine 4P a posé les bases de la nouvelle médecine moderne Personnalisée, Préventive, Prédictive et Participative mais la notion date de plus de 20 ans.
  • La médecine 5P ajoute à la médecine 4P la notion de Preuve et offre un modèle plus pertinent et plus en phase avec la réalité médicale actuelle.

 

Avec les progrès technologiques des dernières décennies, la médecine et la biologie sont en pleine évolution et permettent d’apporter des solutions toujours plus efficaces aux patients. Alors que nous étions jusqu’il y a peu dans l’ère de la médecine de masse, nous avons progressivement basculé dans celle de la médecine 4P : on le doit à la finalisation du programme de séquençage du génome humain. Cette nouvelle vision de la médecine semble pourtant déjà insuffisante et s’efface progressivement au profit de la médecine et de la biologie 5P.

Mais, au fond, que signifie concrètement médecine et biologie 4P, 5P? Et surtout, s’agit-il d’une véritable promesse d’une meilleure approche de la biologie et de la médecine, ou juste d’un coup marketing s’appuyant sur la mode des nouvelles médecines « disruptives » ?

 

 

La médecine et biologie 4P : une nouvelle vision perfectible

La notion de médecine 4P émerge dans les années 2000 aux Etats Unis, après la fin du programme de séquençage du génome humain, avec l’idée que la médecine basée sur les statistiques de populations est désormais derrière nous. La science, basée sur l’analyse du génome et les technologies d’analyses de pointe dites OMICS, permet désormais d’adapter les traitements médicaux en fonction des caractéristiques individuelles de chaque patient. L’idée étant de chercher, à l’échelle de l’individu, les prédispositions aux pathologies ou la réponse aux traitements pour proposer une prise en charge adaptée qui réduira la survenue des effets indésirables et les coûts associés.

 

La médecine et la biologie 4P a été définie par Leroy Hood, de l’Institute for Systems Biology (Seattle) en 2013 comme étant : Personnalisée, Prédictive, Préventive et Participative.

Personnalisée car tenant compte du profil génétique, protéique et métabolique des individus

Prédictive car indiquant la meilleure manière d’optimiser les résultats des traitements et de réduire les effets secondaires ou les risques de pathologies

Préventive car permettant de se focaliser sur les populations nécessitant des mesures préventives ciblées et pas uniquement sur la maladie

Participative car amenant le patient à devenir partie prenante de sa santé et son parcours de soin

 

Cette médecine s’appuie sur l’utilisation et la généralisation de données à grande échelle (Big Data), qui permet de disposer d’outils d’analyses d’une finesse jamais égalée auparavant, tout en permettant à chacun de s’impliquer dans le processus.

Néanmoins, cette vision de la médecine se voit progressivement complétée par une approche plus moderne et plus complète : la biologie et la médecine 5P.

 

 

La médecine et biologie 5P : une version « améliorée » de 4P

La médecine et la biologie 5P ne marquent pas une rupture avec la notion de 4P mais sont plutôt une amélioration du concept pour aboutir à une approche plus complète et pertinente. Ainsi, les 4 piliers de la médecine 4P (Personnalisée, Préventive, Prédictive et Participative) se retrouvent dans l’approche 5P à laquelle la notion de Preuve (basée sur la preuve scientifique) a été ajoutée.

En effet, il est fondamental que la médecine moderne se fonde sur la preuve qu’un service médical réel sera rendu aux patients. Cela suppose une mise à jour constante des dernières données de la littérature médicale, de croiser les informations et d’avoir une démarche scientifique rigoureuse pour proposer les meilleures solutions disponibles.

Cette notion de preuve de service est aussi très importante pour le patient : en effet, connaître en amont la survenue annoncée d’une pathologie sans avoir de solutions permettant d’agir sur celle-ci est source de mal-être plus que de santé. La prédiction seule ne suffit pas. Elle n’a pas sa place quand les preuves scientifiques d’une approche préventive ou curative, qui aurait un impact positif sur l’évolution de la maladie, n’existent pas.

 

 

La médecine 6P : marketing ou scientifique ?

Avec l’intérêt grandissant que portent les acteurs de la santé publique à la médecine 5P, ce concept est devenu un argument marketing sur lequel des acteurs économiques essayent de surfer. Certains parlent déjà de médecine 6P, voire 7P, comme si un nombre plus important de P garantissait une qualité de soins supérieure. Ces approches proposent de mettre en relation les acteurs médicaux de la recherche, de l’hôpital et de la médecine de ville pour faciliter le maintien des personnes âgées à domicile.

 

Mais s’agit-il véritablement d’une vision novatrice de la médecine ?

La médecine 6P ne semble pas apporter de nouveaux bénéfices. Le 6ème P concerne la Pluralité des Parcours : mettre en relation les différents acteurs médicaux serait une manière de renforcer la personnalisation de la prise en charge et la place de la preuve scientifique dans le parcours de soin. Une organisation qui permettrait une médecine plus prédictive et préventive. En réalité, ce 6ème P n’apporte rien de nouveau. il s’agit plus d’un argument marketing que d’un service médical rendu.

 

Finalement, la médecine 6P ne semble être pour le moment qu’un effet d’annonce. Elle ne fait émerger aucun concept novateur et profite de l’engouement autour des médecines personnalisées de pointe comme la médecine 5P.

 

Références :

  1. Pritchard, D. E. et al. Strategies for integrating personalized medicine into healthcare practice. Pers. Med. 14, 141–152 (2017).
  2. Personalised medicine. European Commission – European Commission https://ec.europa.eu/info/research-and-innovation/research-area/health-research-and-innovation/personalised-medicine_en.
  3. Priorities for Personalized Medicine | BBRB. https://biospecimens.cancer.gov/resources/publications/reports/ppm.asp.
  4. Bates, S. Progress towards personalized medicine. Drug Discov. Today 15, 115–120 (2010).
  5. La médecine : vision d’aujourd’hui et de demain. https://www.leem.org/la-medecine-vision-daujourdhui-et-de-demain.