Retour

Les exosomes : un nouvel espoir contre la maladie d’Alzheimer ?

Imprimer cet article

" alt="photo hero">

La maladie d’Alzheimer touche environ 900 000 personnes en France. Un chiffre qui devrait exploser d’ici 2050, compte-tenu de l’allongement de l’espérance de vie. Mais la recherche progresse, et met en avant aujourd’hui un élément peu connu de notre organisme : les exosomes. Ce sont des « petits sacs » produits par les cellules : ils contiennent des lipides, des protéines ou des microARN et permettent la communication entre cellules. Comme les exosomes sont capables de passer la barrière protégeant le cerveau, ils pourraient servir d’outils thérapeutiques ou de diagnostic dans la maladie d’Alzheimer. Et ainsi apporter une lueur d’espoir aux patients.

 

Avant que les symptômes de la maladie d’Alzheimer ne se déclarent, des changements s’opèrent dans l’organisme. Notamment, la quantité de certains microARN dans les exosomes se modifie. D’ailleurs il est possible d’isoler les exosomes lors d’une prise de sang et d’évaluer leur composition en microARN. Ces derniers sont donc des marqueurs qui permettraient mieux connaître la santé du cerveau.

 

Plusieurs microARN, transportés par les exosomes, limiteraient la maladie d’Alzheimer. Certains améliorent les capacités cognitives chez la souris ou ont des effets anti-inflammatoires. Les exosomes ont cette capacité à atteindre le cerveau, ce que la plupart des médicaments ne font pas : ils pourraient donc servir de vecteur, transportant des médicaments ou des microARN thérapeutiques, afin de traiter le cerveau. C’est en tous cas ce que suggèrent certaines études.

 

Il reste néanmoins du travail à accomplir avant d’utiliser les exosomes pour soigner la maladie d’Alzheimer. En effet, leur entrée dans les cellules peut entrainer leur mort. De plus, ils peuvent fusionner avec différentes cellules, ce qui interroge sur leur capacité réelle à être efficaces. Des études doivent donc être menées pour mettre au point cette technologie très prometteuse.

 

 

Cui, G. et al. Effects of exosomal miRNAs in the diagnosis and treatment of Alzheimer’s disease. Mech. Ageing Dev. 200, 111593 (2021).